Voilà un roman dont on ressort sans voix!

 

 

maylis kerangal

(Je ne comprends pas, certaines photos de ce blog sont floues depuis quelques temps!

Il y a sûrement quelque chose qui m'échappe quand j'insère mes images!!!)

 

Quatrième de couverture:«Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps.»

Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

 ♥♥♥♥♥

Impossible pour moi de dire que je n'ai pas aimé ce roman: il m'a happée, interpellée, a bousculé mes codes au niveau du style, c'est sûr!

Mais impossible de dire aussi que j'ai eu un coup de foudre, car le style très ouvragé, voire technique de Maylis de Kerangal ne m'a pas touchée en plein coeur! (et pourtant, le coeur est au centre de ce roman...)

Heureusement, j'aime découvrir, être surprise, voire être un peu aiguillonnée...

Et pour cela j'ai aimé ce livre. Il côtoie réalisme, savoir technique et scientifique mais aussi émotions et passages douloureux : surprenant, car très juste et sans pathos!

En fait, il m' a fallu un peu de temps, pour le laisser se décanter dans ma tête, dans mon coeur...

UN ROMAN INTELLIGENT A DECOUVRIR sans conteste!

 

(Editions Gallimard/ Verticales - décembre 2013 - 281 p.)